Le Bâtard de Kosigan, tome 1: L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

Voilà un roman que j’ai découvert lors de mes premières imaginales. L’auteur avait vendu à une de mes copinautes les deux premiers tomes et je suis ravie d’avoir pu découvrir le premier aujourd’hui! Un grand merci aux Editions Folio. 

Editeur : Editions Folio (506 pages)

Note: 4/5

L’histoire

Pierre Cordwain de Kosigan, plus connu sous le nom du Bâtard de Kosigan n’est pas un enfant de chœur. C’est un mercenaire qui va au gré des contrats et qui a plus d’un tour dans son sac. November 1339, ses pas le mènent à Troyes où la comtesse Catherine organise un tournoi en l’honneur de son défunt mari. À l’issu du tournoi, sa fille devra être fiancée à un des meilleurs partis du royaume et la comtesse devrai décider qui. Mais tout le monde veut mettre la main sur la Champagne…

Quel sera le rôle de Pierre Cordwain de Kosigan?

Mon avis

Voici un chouette roman de fantasy médieval qui m’a bien intrigué et aussi bien baladé. J’ai été agréablement surprise par la richesse des intrigues et par les miettes laissées par l’auteur par-ci par-là nous promettant des mystères qui seront levés dans la suite – j’espère!

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. J’avoue que je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir au départ et j’ai mis du temps à m’immerger dans l’ambiance du roman. Pour bien brouiller les pistes, l’auteur glisse des lettres d’un certain Michaēl Konningan qui viennent semer un certain trouble car ces plis sont datés 500 ans plus tard mais on sent qu’il y a anguille sous roche et que ces lettres ont leur importance.

J’ai beaucoup aimé cette ambiance médiévale sur fond de joutes, de chevaliers mais aussi de fantasy car dans ce Moyen Âge, les elfes, êtres humains et créatures magiques se côtoient. On retrouve un parallélisme entre le traitement des êtres avec pouvoir et des protestants. J’ai trouvé ça habile. Même si les joutes ne m’ont pas particulièrement passionnées, cela a été compensé par le cadre et l’intrigue.

Le personnage principal est tout ce qu’il y a de caricatural dans un personnage masculin: il est beau, c’est un tombeur de femmes, un mercenaire mais avec un sens de l’honneur, pour ne rien gâcher il est mystérieux et a quelques petits pouvoirs… Je l’avoue, ça peut parfois taper un peu sur les nerfs mais dans l’ensemble, je l’ai beaucoup aimé! Il sait aussi bien s’entourer et ses compagnons ne sont pas en reste même s’il vole la vedette aux autres personnages.

Je pense que la grande force du roman réside dans l’intrigue ou plutôt les intrigues. Il faut savoir se laisser porter car je ne pense pas que l’on puisse deviner tout ce qui se trame avant la dernière page de ce premier tome et j’ai aimé me torturer les méninges. Pour ma part, j’ai été complètement prise dans l’engrenage et je voulais savoir où il allait me mener!

C’est donc un très bon premier tome, prometteur, que je recommande aux amateurs de fantasy medieval qui chercheraient des histoires de complots et de mystères qui traversent le temps! Pour ma part, j’attends avec impatience la suite en format poche qui ne devrait pas trop tarder.

Mon avis sur les autres tomes: Le fou prend le roi.

Publicités

34 réflexions sur “Le Bâtard de Kosigan, tome 1: L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

  1. Quand j’ai vu le bouquin je n’avais ni envie ni pas envie de le lire,, je ne l’ai pas vraiment remarqué si ce n’est pour l’utilisation du terme « bâtard ». Ensuite j’ai vu Cerutti lors d’une excellente table ronde avec Godwyn (que j’ai à présent également envie de lire) et Jaworski, sur le JDR et l’écriture de romans. J’ai une amie qui a le premier tome, je lui chiperais à l’occasion 🙂

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [210] | La tête dans les livres

  3. Comme toi, les joutes ne sont pas ce que j’ai préféré (^^) mais j’ai beaucoup aimé l’intrigue. J’ai vu que le tome 2 sortait à la rentrée, j’ai hâte de découvrir la suite !

  4. Coucou,
    J’avais beaucoup aimé ce roman :
    – Il se passe dans ma région et mes voisins auraient été des elfes (trop cool ^^)
    – Jusqu’à la fin, on ne sait pas pour qui il bosse exactement
    – L’humour du chevalier ^^
    – J’accrochais beaucoup moins avec l’héritier au départ mais ça s’est arrangé en même temps que le passé du personnage le rattrapait

  5. Je passerai mon tour. J’ai beaucoup de mal avec ce genre en définitif, et encore plus quand le héros est un homme (surtout vu sa description 😉 ). Mais c’est chouette que tu aies passé un bon moment. J’espère que les suivants te plairont autant.

  6. J’ai aussi découvert ce livre aux Imaginales lorsqu’il avait gagné un prix (mais lu que maintenant) J’ai eu un peu de mal avec le personnage principal mais je pense tout de même lire la suite

  7. Pingback: Juillet-Août… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  8. Pingback: Le Bâtard de Kosigan, tome 2: Le fou prend le roi de Fabien Cerutti | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s